Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Romain le Togolais

David DOSSEH, le cheval de Troie décoré

David DOSSEH, le cheval de Troie décoré

Il y a quelques semaines, certaines publications notamment les journaux LIBERTE et L’ALTERNATIVE nous informaient que le Professeur DAVID DOSSEH allait incessamment recevoir une distinction honorifique de la représentation diplomatique française au Togo. Aujourd’hui c’est chose faite, le Professeur David DOSSEH a été fait chevalier de l’ordre des Palmes académiques Françaises.

Créées par Napoléon au 17ème puis réactualisées par l’homme d’Etat Edgard FAURE en 1955, les Palmes académiques françaises qui distinguaient des hommes et femmes du monde enseignant peuvent aujourd’hui honorer tout individu étranger ou non qui a contribué au rayonnement de la culture française. Le Professeur David DOSSEH rentre dont dans le cercle des africains qui œuvrent pour le rayonnement de la France. Que dire de plus ?

Avant de poursuivre notre propos, nous voudrions ici rappeler ceci à nos compatriotes : nous n’avons rien de personnel contre cette distinction.

Mais en même temps, il faut que  nous nous interrogions sur le sens, la valeur symbolique de l’acte. Généralement on décerne une Palme à une personne pour ses œuvres dans tel ou tel domaines.  

Mais à quel titre le Professeur David DOSSEH a-t-il reçu distinction. Quel a été son  mérite dans le monde Universitaire, médical ?

Serait-il le meilleur professeur de Médecine de tous les temps sur la terre de nos aïeux ? 

Sans doute non, David DOSSEH n’est pas le meilleur médecin togolais et Il est loin d’être le plus brillant des professeurs que le Togo a connus.

A-t-il posé un acte particulier dans son domaine, c'est-à-dire la médecine, qui mérite cette reconnaissance ?

A notre connaissance non. Et d’ailleurs, il serait malsain de dire qu’il existe à l’heure actuelle un homme du corps médical togolais qui mérite une Palme  eu égard à l’inconscience et à l’irresponsabilité ambiante qui règnent dans ce domaine dans notre pays. On ne peut donc pas quand même prétendre ignorer la gangrène qui mine le secteur sanitaire au Togo au point de vouloir soutenir un homme qui sort du lot !  Aucun médecin togolais, fut-il professeur, ne peut oser affirmer publiquement qu’il n’a aucune responsabilité dans la déchéance de notre système sanitaire. Ici n’est pas le lieu  pour nous de revenir sur les dérives de cette corporation mais le dégout dont les médecins font l’objet de la part de la population suffit largement pour expliquer notre surprise face à la distinction d’un homme dont les faits d’armes se résument uniquement à la chasse aux indemnités et aux primes.  Oui parce que le professeur David DOSSEH qu’il vous en souvienne, a été le Président du SYNPHOT, ce syndicat qui s’est plus illustré dans des revendications d’ordre salarial que celles visant à améliorer l’accueil des patients dans les structures sanitaires de notre pays.

Qu’il vous souvienne aussi que c’est l’un des professeurs qui a refusé de diriger le CHU SO lorsque l’occasion lui avait été donnée (Voir ici les raisons), après avoir conduit un mouvement qui a causé la mort de nombreux togolais avec les grèves sèches dans les Hôpitaux. 

C’est donc une lapalissade que de dire qu’ailleurs, toutes les pratiques médicales hideuses que se permettent les médecins dans les centres de santé au Togo conduiraient leur auteur directement en prison. A l’heure où nous parlons, des malades sont sûrement encore en train de trépasser quelque part dans les centres hospitaliers togolais, à cause de la négligence ou de l’irresponsabilité manifeste du personnel soignant qui, pour se faire  bonne conscience, se défend avec le manque d’équipement.

C’est donc très surprenant qu’une personne tirée de ce lot, reçoive des  honneurs. Si David DOSSEH ne peut pas être décoré dans le cadre de son travail de médecin ni dans le cadre de ses activités syndicales, alors au nom de quoi l’a-t-il alors été ? Quel est le palmarès qui fait de lui l’homme à encourager ?  Il est nécessaire que les togolais le sachent.

Est-ce par ce que le Professeur David DOSSEH a œuvré pour le bien de la population togolaise de façon particulière ? Sinon, nous ne voyons encore rien  à mettre à son actif en termes d’engagement social.

A-t-il, à l’instar de ces hommes et femmes togolais (es) dont nous préférons taire les noms, initié une entreprise sociale qui fait vivre aujourd’hui des milliers de personnes dans notre pays ou en France ?  Non. La préoccupation du Professeur David DOSSEH se résume à cette propension à se servir de sa couverture professionnelle et syndicale pour créer du bordel et faire de l’activisme à des fins politiques. La réalité que tous les togolais connaissent est qu’on n’a pas encore vu ce que le Professeur David DOSSEH a fait de façon singulière.  

Si de tout ce qui précède il n’y a rien qui puisse valablement mériter une distinction, on est en droit de se demander si on n’est pas indirectement en train de décorer un mercenaire en col blanc.   

En Afrique, nous avons souvent vu nos propres frères  manipulés et exploités par des mécènes pour parvenir à des fins qui ne sont pas de l’intérêt des africains.

David DOSSEH serait-il donc dans ce cas de figure ?  Nous nous gardons de conclure trop vite mais les récentes révélations contenues dans un article circulant sous manteau et qui laisse entrevoir entre ses lignes une machination, mieux une manipulation de la société civile togolaise à des fins politiques, nous poussent, somme toute, à voir à travers la décoration du Professeur David DOSSEH, la récompense à un homme pour services rendus. Lesquels ?

Les Universités Sociales d’après toujours ce qu’il nous a été donné d’apprendre dans cet article, ne seraient qu’une émanation de certains lobbyistes et cercles d’influence animés par des intentions déstabilisatrices sur le continent africain notamment au Togo et au Tchad.

Deux pays où l’action humanitaire de certaines organisations sociales bénéficiant des subsides étrangers prend l’allure d’une lutte politique dont l’objectif officieux reste le renversement des régimes établis.  

A ce seul égard, on peut comprendre qu’il ait été décidé de distinguer un des pions dans ce schémas ingénieux et très subtile de déstabilisation et qui n’a rien à envier aux préceptes de Gene SHARP.

La presse togolaise au lieu de se limiter à l’information brute, pourrait mieux faire en cherchant à aller au-delà du factuel pour fouiller davantage et nous ressortir l’élément caché que le citoyen lambda ne peut pas soupçonner à la lecture simple d’un article.  Ce n’est pas par pure amitié que DOSSEH a été décoré. Alors en tant que journalistes surtout au niveau des organes qui ont pompeusement diffusé l’information sur cette décoration, il aurait fallu faire un travail méticuleux pour servir à la population, les raisons qui sous-tendent ce geste envers le Professeur David DOSSEH. L’actualité encore fraiche nous rappelle que partout ailleurs, seuls les intérêts comptent. Le togolais veut savoir de quel côté se trouve leur frère David DOSSEH. 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article